kinderschutz internet open source smartphone Гјber wlan orten kindersicherung zu hause kindersicherung software telekom

Une nouvelle approche des territoires avec le Muséum National d’Histoire Naturelle

Afin de garantir l’accès à ses canalisations, GRTgaz déploie des bandes de servitude le long des canalisations enterrées. Ces bandes de terre, de 10 à 24 mètres de large selon le diamètre de la canalisation, deviennent non-constructibles et dans une forêt ne peuvent être reboisées.

Or c’est justement en forêt sur ces bandes de servitude que les scientifiques du Conservatoire botanique du Bassin parisien (service scientifique du Muséum national d’Histoire naturelle) ont découvert plus de cent espèces de végétaux dont certaines sont rares et d’autres protégées.

Afin d’approfondir cette découverte, une convention a été signée entre GRTgaz Région Val de Seine, le Conseil régional d’Île-de-France et le Muséum national d’Histoire naturelle créant une coopération scientifique chargée d’étudier la contribution des bandes de servitude à la conservation du patrimoine naturel et au réseau régional des continuités écologiques.

Le Muséum national d’Histoire naturelle est ainsi chargé d’inventorier le patrimoine végétal sur les emprises des canalisations existantes, d’aider GRTgaz lors de ses projets d’installation de nouvelles canalisations et de proposer des orientations de gestion de ces bandes de servitude en vue de la conservation des espèces. GRTgaz et la Région soutiennent financièrement ce travail, qui devrait durer trois ans.

Ce travail a permis de mettre en évidence :

  • que les espèces endémiques reprenaient de la vigueur dans ce contexte ;
  • que les espèces invasives étaient freinées dans leur progression ;
  • que certaines espèces disparues depuis plusieurs décennies réapparaissaient au droit des gazoducs.
  • Grâce à cette coopération, GRTgaz consolide son savoir-faire en matière d’implantation d’ouvrage et de valorisation potentielle des territoires traversés.


Etude : synthèse de la convention entre GRTgaz Région Val de Seine, la région Ile-de-France et le CBNBP

Pour la construction et l’exploitation de ses ouvrages, GRTgaz a adopté depuis longtemps des pratiques, comme par exemple le tri des terres lors de l’ouverture des tranchées, qui favorisent la sauvegarde du milieu naturel.

Compte tenu de ces pratiques, les bandes de servitude des canalisations de GRTgaz permettent aux espèces de communiquer et de se déplacer. C’est le constat tiré d’une étude scientifique conduite dans le cadre d’une convention tripartite signée en 2007 entre la Région Ile de France, le Muséum d’Histoire Naturelle de Paris et GRTgaz. Les précautions prises à l’occasion de la pose des canalisations, en particulier le tri des terres, sont très favorables au développement des espèces endémiques le long des gazoducs. Les relevés floristiques effectués sur 500 kilomètres de bandes de servitude sur les canalisations de GRTgaz ont permis de répertorier plus de 600 espèces végétales dont 120 d'intérêt patrimonial, 6 protégées, 3 exceptionnelles.

Pelouse sèche sur une bande de servitude en milieu forestier - © CBNBP

création: 01/07/2011 mise à jour: 01/07/2011